AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Les loups c'est comme les lapins... • En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 5
Age : 31

MessageSujet: Les loups c'est comme les lapins... • En cours   Mer 28 Juil - 1:06

Dimitriov, Seden Nikoleï

feat HAYDEN CHRISTENSEN




• RACE : Ouaf-ouaf

• AGE: 23

• DATE & LIEU DE NAISSANCE : 3 janvier 1987, St-Pétersbourg

• NATIONALITÉ / ORIGINES : Russe pure vodka

• STATUT: Fils cadet de l’Alpha

• LIEU DE RÉSIDENCE :  Demeure Dimitriov, banlieue de St-Pétersbourg
 


©️ Misery Angel
 

« People are Strange... »

« Ah, vous êtes deux ?! Ca tombe bien, nous aussi ! »


• PSEUDO : Joker *w*

• AGE : Pas trop

• CODE DU REGLEMENT : Validé

• COMMENT AVEZ-VOUS DÉCOUVERT RUSSIAN SILENCE ? Comme ça

• DISPONIBILITÉ : Quand je peux, quand je veux Wink

• UNE DERNIÈRE CHOSE A DIRE ? Mwahahaha gare à tes fesses Belian *OUT*


« Who are you ?! »

« Who ?! Who ?! Who ?! Who ?!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 5
Age : 31

MessageSujet: Re: Les loups c'est comme les lapins... • En cours   Mer 28 Juil - 1:07

• « WHO DO YOU THINK YOU ARE ? »



3 janvier 1995. Anniversaire de Seden.

L’hiver est installé dans la belle St-Pétersbourg et il entend bien camper sur ses positions. L’anniversaire du jeune cadet du couple dominant de la meute locale est donc tout auréolé de cette atmosphère unique que donne la neige. La scène a même des airs de Noël, qui a laissé des souvenirs dans les épines de sapin enfouies sous les canapés et la montagne de papier cadeau à peine débarrassée de la grande table familiale. Rehan s’affaire, en mère de famille intuitive et dévouée, elle sait comment gérer cette situation où vont abonder les rires, les pleurs, les caprices et les délices.

Ce jour est tout entier consacré au petit Seden, qui piaffe d’impatience dans les jupons maternels, tandis que son frère aîné le bouscule, un sourire en coin aux lèvres. A peine dix ans et Belian a déjà adopté le sourire qui sera sa marque de fabrique dans un futur assez proche. Il est déjà taquin, farceur et son frère est un petit être, encore fragile et émotif, encore un enfant. Juste un enfant, qui fouille la maison de fond en combles pour dénicher ses présents, qui profite de l’occasion pour faire enrager son frère à son tour. Ce n’est qu’un juste retour des choses, le gamin est la tête de turc attitré de son aîné. Mais il ne se laisse pas faire et réplique avec toute l’imagination de son esprit jeune et malin. La petite Mila entre à peine dans l’équation de ce souvenir, ce n’est encore qu’un bébé. Une fille qui plus est. Elle ne fait pas encore partie du décor, hormis ses pleurs discrets et son minois attachant, sa présence ne représente pas grand-chose. Et puis notre petit garnement et son grand frère ont bien assez à faire, sans devoir y ajouter la nouvelle venue. Pas encore…

Seden prend donc le parti de nargue son aîné, faisant énumérer à sa mère la liste des invités, les jeux prévus, les amusements et les cadeaux qui l’attendent. Lui, juste lui. Il a le sentiment de prendre une revanche, comme si ce simple jour dans l’année, dévoué à la commémoration de sa naissance, devait montre à Belian tout l’amour que l’on avait pour lui. Le garnement n’était pas en reste, cela Seden le savait bien. Mais il savourait ce jour-ci, sans nullement penser au tour de son frère. Il poussa même le vice à provoquer son aîné, l’entraînant à se faire gronder par la voix déçue et un peu fatiguée de sa mère et punir en quelques mots de son père. Evidemment, ce ne fut pas sans conséquences…

Bientôt les amis de la famille Dimitriov, quelques membres de la meute et même un grand vampire, un peu mystérieux, un peu effrayant pour les louveteaux, furent rassemblés dans la grande demeure familiale. Si l’Alpha restait quelque peu en retrait, surveillant sa fille et gardant un œil sur ses petits monstres, la maîtresse de maison était tout disposée à recevoir, présentant ses enfants comme des merveilles et mettant particulièrement en valeur le héros de ce jour. Seden savourait tout cela, ravi de pouvoir attirer un peu l’attention, prenant cette prétention toute enfantine qui forge les illusions et fait miroiter la sensation grisante de l’amour populaire et de la gloire. La suite des événements montrera que le cadet des Dimitriov ne prolongera pas ce tempérament au-delà de ses années d’enfance, mais en ce jour il l’ignore et profite tout simplement.

Vint l’heure tant attendu du gâteau d’anniversaire. Belian se précipite à la suite de la lupa, insiste fermement pour transporter l’imposante pâtisserie, ce que sa mère lui cède avec un tendre sourire. On ne peut pas le lui reprocher, une maman voit le meilleur dans ses enfants et les adultes semblent avoir tout oublier de la bassesses et de la mesquinerie de leurs toutes jeunes années. Le gâteau arrive donc, porté triomphalement par l’aîné de la fratrie. Jusqu’à l’instant fatidique où il approche de la table pour se poser devant le centre de la fête. Le petit garçon oscille dangereusement et finit par trébucher tout à fait… Inévitablement, le plateau vole et Seden ne réalise l’éminence du désastre qu’au moment où le chocolat atterrit sur ses traits juvéniles et que la gâteau s’étale en des morceaux épars sur ses vêtements, tombe en bloc sur le sol et barbouille son visage. Un instant, c’est le silence. Quelques secondes, Seden voit le sourire malicieux de son frère, qui se mue en une mine défaite à l’approche de leur mère. Puis tout à coup, on rit, on commente, on se désole, Rehan nettoie, ne blâme personne, clamant que les accidents arrivent à tout le monde, qu’il y a de la glace et des biscuits pleins les placards… On dédramatise, on oublie…

Belian, hors de danger maintenant qu’il a essuyé une petite tape sur la tête de sa maman qui l’a traité de « grand maladroit » et un regard plus sévère de son paternel. Mais il sait, lui, que sa vengeance est pleinement accomplie. Comme Seden le sait. Pour ce dernier, c’est avec l’incident du gâteau que sa rivalité avec son aîné a pris son essor véritable, que la guerre a été déclaré en somme. Jusqu’ici, il subissait plus ou moins les farces de son frère, attribuant comme ses parents ses blagues à son jeune âge, son tempérament turbulent, sa fougue enfantine, même s’il n’y plaçait pas ces mots. Désormais, il entend faire payer à son frère les affronts, il refuse de se laisser faire et forge une certaine rancune dans son cœur malléable, découvre la vengeance et son cercle vicieux. Dans lequel l’un comme l’autre sont toujours plongés d’ailleurs. Et si leurs facéties d’enfant avait quelque chose d’attendrissant, de normal, d’amusant, leurs querelles d’adultes, de loups tendent à se faire plus intense, moins saines. Ce sont deux jeunes gens plein de feu et si Belian vit dans l’insouciance, Seden n’a pas sa légèreté. Il met plus de cœur et de raison dans ce qu’il entreprend et ne veut pas voir sa vie gâcher par ce qui est devenu « la connerie » de son frère. Il est loin, le faux accident du gâteau d’anniversaire…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 5
Age : 31

MessageSujet: Re: Les loups c'est comme les lapins... • En cours   Jeu 29 Juil - 15:49



7 octobre 2003. Première transformation.

Under Construction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 5
Age : 31

MessageSujet: Re: Les loups c'est comme les lapins... • En cours   Jeu 29 Juil - 15:55



2 mars 2005. Le bus

Under Construction


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 5
Age : 31

MessageSujet: Re: Les loups c'est comme les lapins... • En cours   Jeu 29 Juil - 16:00



29 juillet 2010. Un jour comme les autres

Under Construction

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les loups c'est comme les lapins... • En cours   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les loups c'est comme les lapins... • En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Russian Silence :: 
" You're the One that I want ! "
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit