AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Qui chasse qui ? (Pv Roksana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

Messages : 32

MessageSujet: Qui chasse qui ? (Pv Roksana)   Sam 10 Juil - 13:57

L’hôtel se dressait devant lui, illuminé par les néons de l’entrée ainsi que des lampes provenant des différentes chambres dont les fenêtres donnaient sur la rue. Grand et luxueux, il était parfait pour passer quelques nuits. Mais jamais plus. Honek ne restait jamais très longtemps quelque part. Il se déplaçait constamment, allant de villas en hôtels, d’appartements en pavillons, pour que jamais on puisse le localiser. Tout du moins, aussi longtemps que possible.
Vous trouvez cela lâche ? Honek appellerait cela de la prudence et un moyen de préserver sa vie privée. Pas plus compliquer que ça. Il n’avait aucune envie que l’Amnistia débarque chez lui alors qu’il était tranquillement en train de lire le journal du matin, une tasse de café à la main. C’est peut-être une image saugrenue mais l’idée est là.
Le chef de mafia entendu son larbin arriver derrière lui, portant les bagages qu’il avait emportés.

- Monsieur Kagan ! Votre va… !
- Je croyais t’avoir dit de ne pas m’appeler ainsi ! le coupa Honek d’un ton sec et cassant.
- Désolé monsieur Baranov


Honek ne faisait déjà plus attention à lui. Pourquoi l’aurait-il fait ? Ce n’était qu’un môme de vingt ans qui venait de se faire enrôler. Alors pour quelle raison lui aurait-il accorder un quelconque regard ? A lui de faire en sorte d’être remarqué et de faire ses preuves.
Honek s’avança et passa l’entrée de l’hôtel. Le hall était grand et haut, à l’image du bâtiment. La moquette était d’un rouge sombre alors que la tapisserie était blanche avec une frise rouge, toute simple. Les meubles étaient en bois de chêne massif, allant parfaitement bien avec les couleurs de la pièce.
Arrogant comme à son habitude, Honek s’approcha du comptoir d’un pas sûr et posé. L’employé l’accueillit aimablement, comme ils le font toujours et lui donna les papiers et les clés de la chambre. La plus grande et la plus luxueuse, cela va sans dire. Il avait suffisamment d’argent pour se permettre ce genre de choses.
Il jeta les clé vers le gamin qui dût lâcher la valise pour les attraper. Par mal chance (pour lui), le bagage tomba sur ses pieds, lui faisant pousser un petit cri pitoyable et lâcher les clés. Honek leva les yeux au plafond d’un air exaspérer. Quel empoté ! Certes, il l’avait fait exprès pour qu’il lâche la valise mais tout de même ! Se faire écraser les pieds aussi bêtement ! Bah faut bien quelques larbins dans une mafia…

- Monte la valise dans la chambre, je te rejoints plus tard.

Sans même lui laisser le temps de dire quoi que ce soit, Honek lui fourra les papiers avec le code dans la main et se dirigea vers le bar situé à côté du hall. Bizarrement il n’y avait pas beaucoup de monde. Juste un jeune couple qui se bécotait, une petite famille de riche, un ivrogne, et… une jolie brunette qui semblait attendre quelqu’un ou quelque chose. Elle était assise à un table situé à côté de lui.
Soupirant, Honek s’appuya contre un mur et sortit son paquet de cigarette de la poche intérieure de son blouson de cuir. Il mit une des cigarettes en bouche et commença à l’allumer sans se soucier le moins du monde du serveur qui venait à sa rencontre. Il tira une bouffée de fumée quand il daigna lever les yeux vers lui.

- Monsieur, est-ce que vous pourriez éteindre votre cigarette, s’il vous plait. Il s’agit d’une zone non fumeur.

Honek ne lâcha pas cet emmerdeur du regard, gardant ses yeux gris dans ceux du serveur. Il retira sa cigarette de la bouche, la tenant entre l’index et le majeur, s’avança vers l’employé avec lenteur. Puis, toujours avec l’arrogance qui lui était propre, il lui souffla la fumée en plein visage.

- Mais bien entendu, répondit Honek avec son sempiternel sourire mauvais.

Il s’empara de la main de cet empêcheur de tourner en rond et y déposa la cigarette toujours allumée.

- Je vous la confie. Et, pour la peine… servez-moi une Vodka !

Toujours aussi désagréable et arrogant ! Ce serveur avait eu de la chance qu’Honek se soit trouvé dans un lieu public. Dans quel cas, il se serait senti obligé de le tuer pour avoir oser lui donner un ordre. Le genre de chose qu’il ne supportait pas et qu’il ne fallait jamais faire ! Sous peine d’y perdre la vie.
Et il avait également eu la chance qu’Honek soit plutôt de bonne humeur et patient. Sinon il aurait récolté autre chose qu’une simple cigarette dans la main.
Tranquillement, Honek s’assit à la table juste à côté de la brunette vers laquelle il jeta un œil. Elle était plutôt mignonne, d’ailleurs. Pourquoi ne pas faire connaissance pour passer le temps ? A cette réflexion, Honek se leva et prit place en face d’elle, la gratifiant d’un sourire.

- Bonsoir mademoiselle, fit-il. Puis-je profiter un peu de votre compagnie ?

Evidement, ça n’était pas vraiment une demande. Il ne comptait pas bouger de là sans avoir un minimum discuté avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Messages : 6
Age : 27

WHO AM I ?
Rang:
Pouvoir(s):
Amis, amants, tourments :

MessageSujet: Re: Qui chasse qui ? (Pv Roksana)   Jeu 15 Juil - 23:14

D'un pas svelte Roksana pénétra dans l'hôtel luxueux qui illuminait la rue. Elle avait de l'avance, elle le savais mais elle ne supportait pas être en retard. Elle ne supportait pas non plus les gens qui l'étaient. La demoiselle avait des principes qu'elle mettait un point d'honneur à appliquer, comme celui de toujours obtenir ce qu'elle voulait. Arriver à l'heure faisait partie de cette liste. A l'intérieur la chaleur semblait presque étouffante et notre demoiselle laissa son manteau griffé à l'accueil.

Débarrassée elle se dirigea enfin vers le bar qui jouxtait le hall de l'établissement. Prévenant le barman de l'arrivée prochaine de son "ami" elle s'installa naturellement à une table, croisant ses jambes de manière à pouvoir s'installer confortablement avec sa jupe. Elle commanda un thé noir, pour le moment. Ce n'était pas le moment d'avoir les idées floues.


Cela faisait maintenant une bonne demi heure qu'elle était là seule à poireauter et elle allait finir par prendre racine. Sa petience était à bout, elle avait commandé une vodka pour faire passer la chose. A côté d'elle un nouvel arrivant pris place, s'installant et agissant d'une manière qui intriguait la louve tout autant qu'elle l'agaçait. C'était étrange.
Apparemment il avait une furieuse envie de se faire remarquer puisqu'il s'était mis à fumer. Voilà qui allait certainement rameuter les employés, ce qui ne manqua pas d'arriver. Ses doigts se mirent à pianoter nerveusement sur la table de bois: le serveur voulait apparemment accomplir sa mission mais l'étranger n'avait pas l'air d'humeur.
Se résignant Roks s'installa confortablement afin de profiter de la joute masculine qui se déroulait devant elle pour se divertir quelque peu, et ainsi oublier en partie son "ami" qui devait lui avoir fait faux bon. Il le paierait bien assez tôt.

Elle avait bien fait car le spectacle était assez sympathique: voir deux mâles essayer de faire asseoir son autorité sur les autres et ainsi prendre la place de dominant était une chose à laquelle elle aimait assister. Car la société était toujours la même, malgré l'évolution des espèces, malgré les différents races: que l'on soit vampire, loup, humain, sorcier, et coetera il était toujours question d'un dominant et d'un dominé. La nature était ainsi faite. Tout ce qu'il fallait, c'était être du bon côté.

Apparement le show était fini puisque le provocateur venait de se rasseoir tout à côté d'elle. Et il était en train de la regarder sans aucune gêne, elle le voyait du coin de l'oeil. Ainsi c'est le plus naturellement du monde qu'elle pivota pour planter son regard droit dans le sien. Il n'était pas trop jeune, ni trop vieux, prenant en compte ses soixantes printemps bien passés. Il daigna enfin s'adresser à elle, de manière courtoise cela va de soi: on ne parle pas à une dame autrement lorsqu'on veut être le mâle dominant.

-Puisque je suis là, que vous êtes là et que vous avez la chance que mon rendez-vous soit quelque peu retardé, profitez en.

Elle avait dit çà en s'avançant pour poser ses coudes sur la table. Roksana attrapa son verre de liquide transparent, l'avala cul-sec avant de reprendre:

-Puis-je donc savoir avec qui je vais passer une partie de ma soirée?

Elle se réinstalla contre le dossier de sa chaise, un sourire sur les lèvres.

-Et je ne dirai pas non à un autre verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Qui chasse qui ? (Pv Roksana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Russian Silence :: 
••• ST PETERSBOURG | L'île Petrogradski •••
 :: 
Les Hôtels
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit